Rangen de Thann

Histoire d’un grand cru

Le plus méridional des vignobles d’Alsace est cité par les moines franciscains de Thann dès le Moyen-Age. Au XVe siècle le Grand Cru atteint son extension maximale. De cette époque datent la chapelle Saint-Urbain, patron des vignerons, et la cabane des Bangards; les Bangards étant des gardes-vignes, élus tous les ans.

Le Rangen inspira une pléiade d’auteurs parmi lesquels Michel de Montaigne qui évoque les « coteaux pleins de vignes, les plus belles et les mieux cultivées, en une telle étendue que les gascons qui étaient là disaient n’en avoir jamais vu tant de suite ». Le Chemin de Montaigne traverse aujourd’hui le Rangen.

Par la suite le vignoble connut des difficultés mais un remembrement important et la venue de viticulteurs de renom ont permis une nouvelle naissance du Grand Cru depuis 1978.

Des conditions exceptionnelles

Sur une surface de 18,5 ha, le Rangen est le seul vignoble alsacien à être classé Grand Cru dans sa totalité.

La montagne du Rangen oriente plein sud ses flancs à pente raide (45°). Un ensoleillement maximal, de fréquentes précipitations et la présence de la Thur à ses pieds assurent l’équilibre indispensable entre soleil et eau.

La vignoble doit sa réputation à son terroir unique fait d’un sol volcanique. Roches siliceuses et laves basiques composent un sol riche en éléments fertilisants.

Le savoir-faire des vignerons et la qualité des cépages assurent la production de vins exceptionnels.

Découverte du vignoble

Chemin Montaigne et rue du Vignoble : accès piéton uniquement. Accès réglementé lors des vendanges (fin septembre et octobre).

Par la rue du Vignoble : piste cyclable, puis sentier dans les vignes pour rejoindre la Chemin Montaigne.

Par la rue du Kattenbachy : au fond du vallon à droite, début du Chemin Montaigne et parcours de santé.

Remonter